Edition 2009

La sixième édition du Terra Festival s’est déroulée du 5 juin au 13 juin 2009.

Le développement durable reste plus que jamais l’ancrage et la raison d’être de ce festival   de cinéma, confluence des partis pris des réalisateurs pour la protection de la planète terre.

La mouture 2009 du Terra Festival propose comme lors des éditions précédentes, films documentaires courts et longs, expositions, débats et animations en divers lieux de l’archipel guadeloupéen, la médiathèque et le ciné théâtre du Lamentin accueillant les principaux évènements.

 

 

 

Cette année la présidente d’honneur du Terra Festival est Christiane THIRION.

 

Professeur de Lettres installée en Guadeloupe depuis 1973, Christiane THIRION a été responsable pendant vingt ans de l’Action culturelle et du Clemi académique (Centre de Liaison de l’Enseignement et des médias d’Information). Dans le cadre de ces missions, elle a initié et soutenu avec dynamisme de nombreuses opérations d’éducation à l’image, au développement durable et au reportage d’information. Réalisées en partenariat étroit avec les partenaires institutionnels, les structures culturelles et les médias régionaux, ces actions ont concerné chaque année un nombre croissant d’élèves et d’équipes pédagogiques de la maternelle au lycée.

 

LES INVITEES

 

Marie-Pierre CABELLO, invitée d’honneur.

 

Journaliste et auteur de plusieurs ouvrages, dont  » Le Guide des tournages » (Editions IF Diff) et  » Les fleuves du monde, le monde vivant des fleuves » (Editions Séguier et ACCT).

Marie-Pierre Cabello est la présidente fondatrice de la Société Européenne des Réalisateurs de l’Environnement (agréée par le Ministère de la Jeunesse et des Sports, et le Centre National du Cinéma).De 1996 à 2006, elle dirige les programmes de la chaîne Planète Future, chaîne de télévision dédiée aux sciences de l’homme et de la terre.  Créatrice et animatrice de nombreuses manifestations éducatives  et de festivals de films liés à l’environnement, on lui doit notamment les Mardis de l’Environnement qui, depuis septembre 1991, proposent un débat tous les premiers mardis du mois sur un thème dédié à l’environnement et à la biodiversité. Depuis 2004, M-P. Cabello est Chargée d’enseignement de la formation du diplôme universitaire « Techniques et méthodes de réalisation du film documentaire » à l’Université de Poitiers.Pour comprendre l’engagement de Marie-Pierre Cabello, citons cette phrase qu’elle a prononcé dans son discours de remerciement, après avoir reçu la légion d’honneur des mains d’Yves Coppens : « …transmettre et  faire partager est depuis toujours mon objectif. L’écologie fait appel aux compétences, au civisme, à la générosité, à l’humanisme….Elle est par excellence un terrain de jeu pour l’intelligence collective et  l’addition de nos différences. Au delà de la politique, l’écologie doit  rassembler et a besoin de tous ».

 

 

 

Agnès DENIS, invitée d’honneur.

 

Chef monteuse, réalisatrice. A son actif plus de 10 documentaires, dont « Tous comptes faits » (52 min – produit par Real Productions, avec l’aide du CNC et France 3). Le film qui sera présenté lors de la 6ème édition du TERRA FESTIVAL a déjà été diffusé sur France 3.

 

 

LES JURYS

 

Le jury longs métrages est composé de :

Christiane THIRION, professeur de lettres, responsable pendant 20 ans de l’action culturelle et du CLEMI au Rectorat

Dimitry ZANDRONIS, réalisateur, producteur

Jean-Marie FLOWER, écologue comptable carbone

Le jury courts métrages est composé de :

Marie-France GRUGEAUX, journaliste à Sept Mag

Janluk STANISLAS, réalisateur

Franck MAZEAS, chargé de l’écologie à la DIREN

 

 

PROGRAMME TERRA FESTIVAL
(Entrée libre et gratuite sauf soirée d’ouverture)

Vendredi 5 Juin : Journée de l’environnement

Soirée d’ouverture (sur invitation)
18h30 : Accueil des invités , discours.
19h :

Court métrage hors compétition

Ecoute petit homme de Marc Perrin
9 min – France – 2005,
9 minutes pour que chaque petit Homme que nous sommes se souvienne que la Terre est belle, qu’elle est notre unique vaisseau. Pour montrer aussi qu’il y a tant de ferveur parmi tous ceux qui ne veulent plus avoir peur…

Long métrage hors compétition – Première mondiale
Home de Yann Arthus-Bertrand
1h32 – 2008 – France
Préservons notre Home. Cette planète unique qu’il nous faut partager et préserver pour la transmettre à nos enfants. Le talent de photographe de Yann Arthus Bertrand, le succès des 500 000 clichés de la Terre vue du Ciel prend vie dans la sortie du film  Home. Associé au savoir faire de Luc Besson, ce carnet de voyages se veut magnifique, intelligent et résolument constructif. Parce que nous sommes 6 milliards d’intelligences pour agir, parce que le regard vu du ciel aide à éveiller la prise de conscience, les images de ce film ont pour ambition de nous faire réagir.
Intervenant : Marie Pierre Cabello, Présidente de la Société Européenne des réalisateurs d’Environnement (invitée d’honneur).

21h : Exposition photographique « Ombres et lumières en forêt humide de Guadeloupe » de Marion Patin

 

 

22h : Cocktail

Samedi 6 Juin

19h : Soirée jardin

Long métrage hors compétition
Green Guerilla de Sylvaine Dampierre
52 min – France – 2003
C’est à New York City qu’est né dans les années 70, un mouvement qui a depuis essaimé dans plusieurs mégapoles nord américaines et tend à se développer sous des formes proches en Europe : la récupération de friches urbaines par les habitants d’un quartier et la création collective, sur ces espaces à l’abandon, de jardins communautaires.

Long métrage en compétition
Bio attitude sans béatitude d’Olivier Sarrazin
52 min – France – 2006
Nous sommes plus d’un quart aujourd’hui à nous préoccuper sérieusement de ce qu’il y a dans nos assiettes. Pesticides, engrais chimiques et farines animales ont contaminé nos aliments et notre santé n’est pas plus épargnée que l’environnement. Pourtant, une petite tribu d’irréductibles “Gaulois”, résiste encore à la mondialisation du secteur paysan. Agriculteurs et éleveurs “bio”, ou “biodynamiques”, réseaux alternatifs de proximité, tous pratiquent des techniques d’exploitation et de distribution différentes. Ils respectent les saveurs, les hommes, la nature et génèrent de l’emploi et du lien social. Leur réussite dépend de nous, les consommateurs. Alors qu’attendons-nous pour soutenir cette filière novatrice ?
Intervenant : Lucien Degras, Régine Ramdine.

 

Dimanche 7 juin

19h : Ciné-Théâtre – Lamentin

Home de Yann Arthus-Bertrand (1h32)
Intervenant : Marie-Pierre Cabello

Lundi 8 Juin

19h : Soirée carburant

Court métrage en compétition
Terror de Lionel Farrugia
4 min – France – 2007
Excédée par l’usage que l’on fait d’elle, la nature prend une jeune conscience à partie, et lui propose une vision de ce qu’elle pourrait devenir demain si le comportement humain vis-à-vis d’elle ne changeait pas. Porté par la nature, par sa nature, le jeune homme parcourt l’un après l’autre les éléments qui l’entourent. Successivement, il se retrouve confronté à leurs versions polluées et/ou perturbées. Témoin impuissant de ces paysages sinistrés, sa conscience lui fait ressentir les maux dont serait victime la planète au travers de perceptions violentes auxquelles son esprit trop sensible succombe. Mais ces paysages ne sont pas tous ainsi, la nature nous propose encore de jolis spectacles, le jeune homme le sait ; il n’a plus qu’à agir pour éviter le pire…

 

Long métrage en compétition
Les huileux de Mathurin Peschet
52 min – 2008 – France
Au départ, il y a une curiosité mécanique : l’huile peut servir de carburant pour les moteurs diesels. Malgré l’illégalité de cette pratique quelques pieds nickelés de l’hexagone roulent déjà avec de l’huile de colza, de tournesol et même avec de l’huile de friture récupérée chez des restaurateurs. J’ai décidé d’aller les rencontrer et de tester moi même cette solution originale…

 

Long métrage hors compétition
La fin de l’énergie noire d’Yves Entenich
52 min – France – 2006
Notre vie quotidienne est devenue entièrement dépendante des carburants, sources de conflits et de pollution. Aucun gouvernement n’a pu ni voulu limiter leur utilisation. Aujourd’hui, des citoyens remettent e n question cette situation et prouvent qu’il est possible d’utiliser des huiles végétales et animales dans nos moteurs. Cet engagement est devenu un vrai combat pour l’environnement et pour la liberté de mener des actions de bon sens.
Intervenant : Guy Favand.

 

Mardi 9 Juin

19h : Soirée peuples premiers

Court métrage en compétition
Green Card sous les Tropiques d’Andréa Haug  et Johann Haug
26 min – France – 2008
Le documentaire retrace l’historique de cette lutte pour le droit foncier débutée dans les années 1980. Il fait état de l’impact de la déforestation, des plantations et des barrages fluviaux sur l’environnement, mais aussi sur le mode de vie des Penans, passé du nomadisme à l’agriculture, par nécessité de survie, en à peine trente ans.

Long métrage en compétition
Topnaar : la ligne verte de Christine Della-Maggiora et Dominique Roberjot
48 min – France – 2009
Le désert du Namibe est le plus vieux désert du monde. Depuis toujours, les Topnaar ont parcouru ses dunes cheminant entre la mer et la rivière Kuisep pour s’approvisionner en eau, en nourriture et en médecines traditionnelles. Mais la colonisation et l’instauration du régime de l’Apartheid ont radicalement changé leur mode de vie. Le gouvernement a déclaré leurs terres ancestrales Parc National et édicté des lois interdisant la chasse et la cueillette. Le développement en aval de la ville de Walvish Bay a accéléré l’assèchement des nappes phréatiques. Malgré ces obstacles, certains Topnaar refusent de quitter le désert. Ils continuent à vivre le long de la Rivière Kuisep, une ligne verte qui dans leur culture a toujours symbolisé la vie.
Intervenants : Dominique Roberjot et Christine Della Maggiora

 

Mercredi 10 Juin

14h : Après-midi Jurys

Projection des courts métrages en salle polyvalente.
Projection des longs métrages en salle des congrès.

19h : Soirée urbanisation

Longs métrages hors compétition
Kaz kreol de Pierre-Victor  Garry
52 min – France – 2008
Une nouvelle façon de « penser l’habitat » commence à voir le jour en Outre-mer et plus particulièrement en Guadeloupe, avec l’apparition de plus en plus de maisons bioclimatiques, parasismiques et anticycloniques, renouant ainsi avec une certaine tradition du bois et une conception de l’habitat adaptée au climat. Ce documentaire embarque les spectateurs à travers l’histoire de l’habitat guadeloupéen, de la tradition du bois aux aléas climatiques que constituent les cyclones, comme ceux de 1928 et 1989, mais aussi les tremblements de terre…

USA, le colosse aux pieds d’argile de Morad Aït-Habbouche
52 min – France – 2007
Aucun endroit dans le monde n’est épargné par les effets du réchauffement climatique. Cet opus de la série « Sale Temps pour la planète »  fait le point sur la situation aux Etats-Unis. Scientifiques, spécialistes de l’environnement, membres d’associations et victimes des premiers ravages insistent sur la nécessité d’intervenir de toute urgence car à l’est comme à l’ouest, les côtes américaines subissent de plein fouet les conséquences du réchauffement climatique. Intervenants : Gérard Berry du Conservatoire du Littoral et Patrice Ganot.

 

19h : Cinéma Majestic – Capesterre-Belle-Eau

Home de Yann Arthus-Bertrand (1h32)
Intervenant : Marie-Pierre Cabello

 

Jeudi 11 Juin

9h : La Médiathèque

UNE RENCONTRE POUR LES PROFESSIONNELS sur le thème : Les aides à la productions et à l’écriture, l’éco-production. Les circuits de diffusions.

Echanges entre les invités du festival (Marie-Pierre Cabello/Agnès Denis) et des réalisateurs, des producteurs et autres institutionnels du cinéma de Guadeloupe.

 

19h : Soirée eau

Long métrage hors compétition
Dlo, dlo, dlo de Félix Vigné
52 min – France – 2009
Ce documentaire nous invite dans le quotidien de l’eau des bidonvilles de Port-au-Prince.
En analysant l’impact du programme d’alimentation en eau des bidonvilles de la métropole, ce film démontre qu’une petite goutte d’eau peut être la source d’effets considérables. Depuis 1995, ce programme financé par l’AFD et mis en œuvre par la CAMEP avec l’aide du GRET permet la distribution d’eau aux plus démunis par le biais de fontaines payantes. Dans une ville où près de 60% de la population n’a pas d’accès direct à l’eau potable, pourtant vitale, la présence de ces points d’eau représente un immense soulagement et suscite l’espoir.

 

Long métrage en compétition
Lappia, histoire d’un exemple de Jean-Marc Blazy, Vincent Petit et Loïc Colin
48 min – France – 2005
Alors que la Bolivie fut en 1953 le second pays d’Amérique latine à promulguer une loi de réforme agraire, en 2005 les communautaires de Laphía ne possèdent toujours pas leur titre de propriété. Les héritiers des anciens patrons de l’hacienda à laquelle appartenait la communauté profitent de ce flou juridique pour tenter de récupérer par des méthodes frauduleuses les terres de leurs aïeux, les colons espagnols. Intimement liée à ces terres, l’eau de la communauté dont la valeur s’est accrue du fait du développement incontrôlé de la zone urbaine située en fond de vallée, est à son tour sujet de toutes les convoitises et se retrouve au centre d’un conflit violent.
Intervenants : Jean-Marc Blazy

19h : Pôle Technologique de Douville – Sainte Anne

Court métrage hors compétition
An ba fey de Dominique Duport
7 min – France –  2008
Une route en pleine campagne. Un joli tableau tout en harmonie. Un homme jette une canette de soda. Une feuille vengeresse prend l’homme en chasse.

Long métrage hors compétition
La nature de l’avenir de Véronique Mériadec
52 min – 2008 – France
En Martinique et Guadeloupe, nombre d’organisations institutionnelles et privées, mettent en mouvement des stratégies qui concourent à la préservation du  patrimoine naturel îlien et à l’élaboration d’un développement prospère et durable.
Intervenant Ugo Perac (auteur du film).

 

Vendredi 12 Juin

19h : Soirée Grande distribution

Court métrage en compétition
Crois crois de Vincent Gaillard
4 min –  2009 –  France
Un petit crapaud part en quête d’humanité. Son périple est entaché d’une distorsion entre ses croyances et la réalité.

Long métrage hors compétition
Tous comptes faits d’Agnès Denis
52 min – France – 2008
Les grandes surfaces ont pris une place incontournable dans notre quotidien. La France est le pays européen qui en possède la plus forte densité par habitant. On y trouve à peu près tout ce qui peut s’acheter. La plupart appartiennent à sept groupes qui commercialisent plus de 75% de la consommation nationale, ce qui leur permet d’exercer leur puissance sur des milliers de fournisseurs. Une réussite spectaculaire et une concentration qui a ses raisons, mais aussi ses coûts.
Rendre compte, faire les comptes et demander des comptes à la grande distribution : c’est le propos de ce film, courageusement et intelligemment mené.
Intervenants : Agnès Denis et Claudy Lombion

 

Samedi 13 Juin : Remise des prix

14h : Concours audio-visuel Rectorat – Parc National
Minute de l’environnement

Le collège Maurice Satineau rend compte de cette manifestation sur son site :

http://www.college-satineau.com/actu/actualites.php?centre=diaporama&dossier=Terra2009Prix&lu=lu&annonce=Terra%20Festival%202009%20:%20remise%20des%20prix

16h : Soirée de clôture

Projection des films lauréats :
– court métrage
– long métrage

o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o

Festival off

Mardi 16 juin 2009

19 h : Salle Robert Loyson – Moule

Home de Yann Arthus-Bertrand (1h32)

 

o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o

Animations scolaires

Des interventions ont lieu dans les établissements scolaires en présence des invités :
–  Collège du Lamentin
–  Collège Maurice Satineau de Baie Mahault

Les primaires du Lamentin sont invités à se déplacer à la médiathèque pour visiter l’exposition photo